Prise de participation dans Sangomar, Lukoil revient à  la charge en proposant de racheter les parts de FAR

By Ibrahima BALDE on Fév 17 in Actualités.

La compagnie pétrolière russe Lukoil revient à  la charge pour obtenir des parts dans les blocs offshore comprenant le champ pétrolier de Sangomar, après que sa première tentative l’année dernière d’acheter les parts de Cairn dans le projet ait été bloquée par Woodside qui a exercé ses droits de préemption en tant que partenaire dans lesdits blocs.

En effet, la société australienne FAR qui s’efforce également de vendre sa participation dans le projet Sangomar de 4,2 milliards de dollars, car elle n’a pas été en mesure de trouver les liquidités nécessaires pour financer sa partie relative aux obligations de développement du projet, a déclaré qu’elle avait reçu une proposition indicative non contraignante de Lukoil d’acquérir 100% des actions de FAR. La proposition de Lukoil évalue la valeur de FAR à  220 millions de dollars australiens [170,4 millions de dollars], a déclaré Far dans un communiqué ce mercredi.

Comme annoncé précédemment, FAR est en défaut par rapport à  son appel de fonds de janvier 2021 de 19,9 millions de dollars US. L’entreprises est également en défaut en ce qui concerne son appel de fonds de février 2021 de 24 millions de dollars américains. L’entreprise a jusqu’à  mi-juillet 2021 pour remédier aux défauts au risque de perdre sa participation dans le projet RSSD.

La décision finale d’investissement (FID) de 4,2 milliards de dollars pour le champ pétrolier offshore de Sangomar a été prise au début de 2020 et le développement du champ a démarré.

Les réserves d’hydrocarbures récupérables du champ Sangomar totalisent environ 500 millions de bep. La mise en service du champ est prévue en 2023 via un FPSO fourni par Modec.

Pour rappel, FAR qui a une participation de 13,67% dans la zone d’exploitation de Sangomar et une participation de 15% dans la zone d’évaluation RSSD restante, avait accepté en novembre dernier de vendre sa participation dans lesdits blocs incluant le site de Sangomar à  la compagnie indienne ONGC Videsh.

Cependant, Woodside a ensuite exercé son droit de préempter la vente de la totalité de la participation de FAR dans la coentreprise Rufisque, Sangomar et Sangomar Deep (RSSD) à  ONGC Videsh, en soumettant une offre équivalente.

Entre-temps, FAR a déclaré en décembre 2020 avoir reçu une proposition de prise de contrôle non contraignante de 209,6 millions de dollars australiens (159,15 millions de dollars à  l’époque) de la part de la société d’investissement privée Remus Horizons.

FAR et Woodside ont signé l’accord de vente en janvier 2021, mais la vente n’a pas encore été approuvée par les actionnaires de FAR qui devraient autoriser l’accord avec Woodside lors d’une assemblée des actionnaires qui se tiendra le 18 février 2021.

Lukoil entre à  nouveau en action

Dans une déclaration mercredi, annonçant l’offre publique d’achat de Lukoil, FAR a averti que la proposition de Lukoil « n’est pas une offre juridiquement contraignante, elle est soumise à  une due diligence d’entreprise ciblée concernant FAR, elle sera soumise au Conseil d’Administration de Lukoil pour approbation, et qu’il n’y a aucune certitude que la proposition de Lukoil aboutira nécessairement.  »

« Dans ces circonstances, FAR a décidé de reporter l’assemblée des actionnaires initialement prévue pour le 18 février 2021. Cela permettra à  FAR de clarifier le statut de la proposition de Lukoil ».

Le Communiqué informe que « Lukoil a indiqué qu’elle dispose de fonds qui sont facilement disponibles pour le déploiement si son offre trouvait une issue favorable. FAR a dans ce cadre nommé Baker McKenzie comme conseiller pour étudier la proposition de Lukoil ».

Affaire à  suivre…

Ibrahima BALDE

Top